StrasTV.com, le web média au coeur des Strasbourgeois
Retrouvez nous sur  
StrasTV • Magazine

Les Amours Imaginaires de Xavier Dolan

Underground - Cécile Becker
Deux amis, Francis et Marie tombent amoureux du même garçon : Nicolas, un bellâtre au physique de statue grecque. Chronique d’une amitié vache et d’un amour non-réciproque.

Xavier Dolan a 21 ans. Scénariste, réalisateur, acteur ou encore monteur, ce jeune canadien a plus d’une corde à son arc et un parcours atypique. Après avoir joué dans quelques pubs et tenus des rôles dans des séries discrètes, il découvre le cinéma et se met à écrire à 17 ans le scénario de son premier film : J’ai tué ma mère. Le film présenté à Cannes lors de la quinzaine des réalisateurs en 2009, signe ses débuts ; largement encensé par la critique. Un an plus tard, c’est son second film : Les Amours imaginaires qui fait se soulever le tapis rouge dans la catégorie : Un certain regard. (Rencontre avec Xavier Dolan, lesinrocks.com)

Les Amours imaginaires, c’est d’abord l’histoire de deux amis : Francis (joué par Xavier Dolan) et Marie (Monia Chokri, sublime), l’un est homosexuel, discret, l’autre est cynique, et a un goût prononcé pour le tabac et tout ce qui touche au vintage. Le film commence sur un dîner entre amis : Nicolas (Niels Schneider), beau gosse lisse et parfait qui pourrait parfaitement être le petit frère de Louis Garrel (l’acteur français apparaît d’ailleurs à la fin du film), attire l’attention des deux amis.
Jouant de sa situation d’adoré, Nicolas invite les deux amis à plusieurs reprises : café, verre, cinéma. Francis et Marie tombent corps et âmes perdus dans ce tryptique platonique, ils changent leurs habitudes, lisent, s’intéressent, reproduisent les passions de Nicolas.
Fixation non-réciproque frisant la névrose, elle n’est pour autant pas étrangère au spectateur qui peut se retrouver sans difficulté dans la fragilité des personnages. Entrecoupés par des entretiens d’inconnus évoquant leurs vices amoureux, le film trouve toute sa légitimité dans l’amour moderne : quand on attend un signe de l’être convoité les yeux fixés sur un écran d’ordinateur ou de téléphone, quand on se renseigne sur la vie de l’autre plus ou moins discrètement, quand on met un an à se remettre d’une rupture.

Une histoire sensible et contemporaine


Les deux amis, manipulateurs insoupçonnés, s’attaquent, discréditent l’autre, jusqu’à se détester. Obsessions, folies, mélancolies, bonheurs et tristesses s’entremêlent jusqu’à l’apothéose : en week-end à la campagne, Marie, furieuse décide de s’enfuir, rattrapée par Francis, ils se battent dans les bois sous le regard avide de Nicolas. Séducteur et volatile, Nicolas joue de sa position, langoureusement installé sur le piédestal de Francis et Marie, il se dérobe après avoir attiré ses deux proies dans ses filets.
Persuadés d’avoir trouvé en la personne de Nicolas leur âme sœur, jusqu’à en perdre leur dignité et à en reléguer leur amitié fraternelle, ils plongent dans une dépression sans pareille. Jusqu’à se prendre la réalité en pleine face, tenter de remonter la pente pour finalement retrouver leur amitié.

Au delà d’une histoire sensible et résolument contemporaine, les images touchent à un univers rétro pop. Chaque prise de vue évoque une photographie, l’esthétique est nette, précise. L’utilisation du ralenti, peut-être trop, participe à l’univers confiné du film. Les vêtements sont vintage, un peu d’esprit hipster. Les dialogues, écrits par Xavier Dolan touchent juste et la bande originale balaye tant les vieilles chansons françaises que d’autres plus électronique. Un scénario simple, une histoire où il y a finalement peu d’action, mais un film qui touche, tant par son accessibilité que par le ressenti des spectateurs.

A voir.

Cécile Becker

Les Amours Imaginaires de Xavier Dolan, avec lui-même, Monia Chokri, Niels Schneider (Can, 2010, 1h35) au Star et à l'UGC.





Partagez cet article
  • Yahoo!
  • facebook
  • Google
  • Wikio
  • Viadeo
  • Twitter

PUB

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Facebook