StrasTV.com, le web média au coeur des Strasbourgeois
Retrouvez nous sur  

Ad Words




Des "Skins" mis en examen à Strasbourg

 

STRASBOURG — Huit jeunes skinheads ont été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur les profanations de tombes juives et musulmanes dans trois cimetières de Strasbourg l'an dernier, a annoncé jeudi le parquet.

Un neuvième, interpellé mardi en dehors du Bas-Rhin, devrait également être mis en examen samedi, a indiqué le procureur de la République adjoint Gilles Delorme lors d'une conférence de presse.

Les suspects "appartiennent à une mouvance skinhead plus qu'à un groupuscule d'extrême droite", a-t-il expliqué. Leurs motivations sont confuses et "on ne peut pas les rattacher à des mouvements d'extrême droite ou à une idéologie particulière".

Agés de 18 à 27 ans, ils sont poursuivis pour "dégradations volontaires en raison de l'appartenance à une religion et provocation à la haine raciale" et encourent cinq ans de prison, a précisé M. Delorme.

Trois ont fait l'objet d'un mandat de dépôt, une jeune femme mineure au moment des faits a été placée sous contrôle judiciaire, alors que les débats avec le juge des libertés et de la détention (JLD) sont toujours en cours pour les quatre autres, pour lesquels le parquet a requis un mandat de dépôt.

La police avait interpellé mardi 15 suspects dans le département et dans l'agglomération strasbourgeoise.

L'enquête concernait trois profanations de cimetières où des inscriptions à caractère néonazie avaient été peintes: 30 tombes juives le 27 janvier (jour de la commémoration de la libération des camps nazis) à Strasbourg-Cronenbourg, 17 tombes musulmanes fin juin à Strasbourg-Robertsau et 36 tombes musulmanes en septembre à Strasbourg-Meinau.

AFP

Partagez cette vidéo
  • Yahoo!
  • facebook
  • Google
  • Wikio
  • Viadeo
  • Twitter

PUB

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Facebook