StrasTV.com, le web média au coeur des Strasbourgeois
Retrouvez nous sur  

Ad Words




StrasTV • Magazine

Strasbourg : 10 djihadistes partent en Syrie

Dix strasbourgeois ont rejoint les rangs des djihadistes en Syrie, selon les sources d'Europe 1. À la mi-décembre ces hommes d'origine maghrébine et turque, âgés d'une vingtaine d'année, ont quitté leur famille en leur faisant croire qu'ils partaient pour des vacances à Dubai. En réalité, leur avion, en partance de Francfort, était à destination d'Antalya, au sud de la Turquie. Ils ont ensuite pris la route pour la Syrie avec d'autres djihadistes en direction d'un camp d'entraînement.

Aujourd'hui, familles et proches, toujours sans nouvelles, sont « pétris d'angoisse » et craignent pour la vie de leurs enfants. Selon eux, ces jeunes hommes ont été recrutés via les réseaux sociaux. Pas ou peu connus des services de police, ils seraient restés loin d'un islam radical.

À l'aéroport, seul l'un d'entre eux est resté sur le sol français, empêché par ses parents de partir.
Aujourd'hui, les familles ne souhaitent pas parler par peur. Elles ne comprennent toujours pas pourquoi les autorités n'ont pas agi face à la menace de ces sites et pages Facebook de recrutement. Pour eux, leurs enfants sont des victimes, embrigadées dans une secte.


De nombreux Européens engagés en Syrie

Depuis plusieurs mois, de nombreux français viennent grossir les rangs de ces islamistes. Ils seraient entre 200 à 240 à avoir quitté la France pour faire la guerre aux côtés d'Al-Qaïda. Aujourd'hui, c'est devenu une préoccupation majeure de l'anti-terrorisme français.

On compterait entre 1500 et 2000 djihadistes originaires d'Europe partis pour combattre en Syrie.

Reportage Euronews 05/12/13




Réseaux sociaux, nouvelle cible des djihadistes

Le recrutement se fait sur Internet, notamment sur Facebook, utilisé par des organisations comme un outil de propagande. Sur une vidéo, des apprentis djihadistes, âgés habituellement entre 18 et 25 ans, apparaissent, armes en main, barbus et vêtus d'un treillis. Ils invitent leurs proches et leurs familles à se rendre en Syrie en leur garantissant un logement.

Mais sur place, le combat n'est pas ouvert à tous. Certains sont tâchés de s'occuper de la lessive ou de la cuisine. Pour les autres, qui se disent tous prêts à mourir, ils sont envoyés dans des opérations suicides. Entre 15 et 20 Français auraient déjà été tués. Les familles sont parfois informées par un simple SMS.


Des camps d'entraînement sont également proposés en Europe. En octobre 2013 « Abu Moussa », un islamiste radical, invite des jeunes à participer pour une semaine à un camp d'entraînement dans les Ardennes. Les autorités n'ont jamais pu connaître l'emplacement de ces rassemblements malgré les nombreuses suspicions et informations provenant d'Internet.


 

Partagez cet article
  • Yahoo!
  • facebook
  • Google
  • Wikio
  • Viadeo
  • Twitter

PUB

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Facebook