StrasTV.com, le web média au coeur des Strasbourgeois
Retrouvez nous sur  

Ad Words




StrasTV • Magazine

Le "Bowl d'Hag" : Collaboration et bel esprit

@Strasbourg - Cecile Becker

A la veille de l’inauguration du bowl d’Hag, StrasTV a assisté à la conférence de presse et aux démonstrations des riders. Ambiance.




Construire un skate-park couvert en 9 mois, les riders en rêvaient, la ville de Haguenau en partenariat avec la région l’a fait. Un vrai projet, qui a mis un certain temps à voir le jour, et pour cause. En Alsace, il n’existait pas de réelles structures dédiées aux sports de glisse, à Haguenau, Strasbourg ou même ailleurs, les institutions n’ont jamais vraiment donné sa place à la contre-culture. Et quand on parle de culture urbaine encore moins. C’est à la fermeture de la patinoire des Pins qui s’essoufflait, que les concertations donnent lieu à une idée: contenter les «jeunes», leur permettre de skater qu’il vente ou qu’il neige, sans abîmer le mobilier urbain, écouter cette nouvelle culture à laquelle les officiels ne peuvent plus échapper. Un travail de longue haleine qui a mobilisé plusieurs associations présentes en Alsace depuis plusieurs années: Nouvelle ligne à Strasbourg ou l’ASRH à Haguenau pour ne nommer qu’eux, qui ont travaillé de concert pour mener à bien ce projet.

Le maître-mot de ce projet serait donc bien la collaboration, et c’est ce que l’équipe, le maire et les journalistes retiennent. Lorsqu'arrive la démonstration, le maire suivi des officiels viennent admirer le travail accompli et les tricks des quelques têtes brûlées présentes. La prestation de Nicolas Mougin, haguenauvien devenu champion du monde de roller en 2003 (un titre que la Ville se plaît à rappeler), impressionne les spectateurs. L'équipe pilote avait pu profiter de son expertise et de celle de Jon Matter (éducateur sportif du bowl d'Hag-roller) pour la réalisation technique du lieu.




Quelques chanceux, notamment les membres de l'ASRH (Association sportive de Roller de Haguenau, fondée par des rollers), avaient pu en avant-première tester les modules et le fameux bowl durant deux semaines avant l'inauguration. Benjamin Mauch président de l'association, émet cependant quelques doutes et n'a pas souhaité participer à la conférence de presse pour signifier son mécontentement. Il craint que le nouveau skate-park soit investi par les rollers alors que la ville de Haguenau, et a fortiori, son association, ne compte quasiment que des skaters. Cela fait pourtant une dizaine d'années que tous les pratiquants, toutes disciplines confondues, se battent ensemble pour une telle installation. Les riders présents, eux, exultent. La présence d'un bowl, de modules divers et variés (rails, pyramides, wall etc.) sur une surface de 900 m² reste un exploit auquel peu d'entre eux ne croyait vraiment.


Reste à savoir si la communication sera maintenue autour du lieu pour permettre son utilisation optimale, voire l'organisation de compétition internationale, comme le souhaite les différents acteurs, et si le partage du lieu entre toutes les disciplines et tous les niveaux se fera sans encombres.


Cecile Becker


Partagez cet article
  • Yahoo!
  • facebook
  • Google
  • Wikio
  • Viadeo
  • Twitter

PUB

Bonjour,

Cet article comporte malheureusement des erreurs et il me semble nécessaire de vous donner quelques précisions.
D'une part l'ASRH a bien participé a l'élaboration des plans du Bowl d'Hag et au comité de pilotage avec notamment Nicolas Mougin et Luc Bourdin de la fédération française de roller-skating, Jonathan Matter n'étant pas encore présent au stade de l'élaboration du projet.
D'autre part, je n'ai jamais mentionné de crainte concernant une "invasion du roller" comme vous le dites dans l'article, et il n'a jamais été question de "mécontentement" concernant la réalisation de ce skatepark.
Un skatepark couvert a Haguenau, réalisé en 9 mois.. avec un bowl..! Il y a un an de cela, on aurait pas oser en rêver, et ça y est il est là!!

Il est vrai qu' a l'heure actuelle Haguenau compte majoritairement des skateurs, et que pour certains le park est un peu "fat" (d'un niveau de pratique difficile, avec des obstacles de grande taille), mais en tant que président d'association, je suis bien le premier a comprendre qu'il faut qu'il y en ait pour tout le monde, skate, roller et BMX.

Pour finir, je tiens a remercier tous les membres du comité de pilotage, élus et employés de la ville, pour leur dévouement et intérêt qu'ils ont porté a ce projet.

Benjamin Mauch

1# Par Benjamin, le 08 avr 2010 à 00h13

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Facebook