StrasTV.com, le web média au coeur des Strasbourgeois
Retrouvez nous sur  

Ad Words




StrasTV • Magazine

Abd al Malik tournera en juillet au Neuhof

Moteur… Abd al Malik va tourner !
Par Philippe Wendling


Moteur… Abd al Malik va tourner ! En projet depuis près de deux ans, l’adaptation cinématographique de son premier ouvrage "Qu’Allah bénisse la France" est en passe d’être réalisée.

« Le tournage va débuter la semaine prochaine à Paris, vient d’indiquer à StrasTV.com la société Les films du kiosque, en charge de la production du long métrage. Le tournage se fera ensuite au Neuhof à partir de juillet. » Le slameur strasbourgeois, qui passera derrière la caméra pour la première fois, a notamment confié des rôles à Marc Zinga, qui s’est déjà illustré dans "Diamant 13", et à Sabrina Ouazani, l’actrice du "Passé" en ce moment en salle.

                        
                                                                                         


Conformément à la volonté d’Abd al Malik de mettre en lumière le quartier où il a grandi, des résidants du Neuhof vont également voir leur nom s’afficher au générique. Un casting, opéré dans le centre socio-culturel du quartier en février et mars derniers, devait en effet permettre la sélection de 300 à 400 figurants et petits rôles. D’autres habitants de ce quartier de Strasbourg devraient aussi se voir confier des missions plus techniques.

Un film inspiré de son adolescence à Strasbourg

Dans son ouvrage "Qu’Allah bénisse la France" (Albin Michel, 2004), Abd al Malik, de son vrai nom Régis Fayette-Mikano, raconte son enfance et son adolescence passées dès 1981 au Neuhof, après quatre ans au Congo. « La cité du Neuhof, dans la banlieue sud de Strasbourg, où notre famille posa définitivement ses bagages, ne comptait alors que deux familles noires : nous serions la troisième. Là, nous allions connaître la précarité, la misère sociale et l’ostracisme - les immigrés, et surtout leurs fils, savent avoir la dent dure entre eux », écrit-il.





















D’abord tenté par le vol et le deal, le jeune homme, né en 1975, va progressivement arrêter ses méfaits consécutivement à sa rencontre avec la musique et la foi. Avec l’un de ses cinq frères et un groupe d’amis, il se lance dans le rap et anime le groupe des New African Poets, plus communément appelés NAP. Encouragé par une institutrice, il se plonge dans la lecture et entame des études, qui le conduiront du collège Saint-Anne de Neudorf à la faculté de lettres. Ado, il se convertit à l’Islam et épouse certaines idées radicales avant, finalement, d’embrasser les thèses du soufisme, le courant mystique de la religion musulmane. Depuis, le Strasbourgeois milite pour la paix auprès de différentes associations et a, notamment, rencontré le succès avec ses albums "Gibraltar" et "Château Rouge". Il est également l’auteur du livre "Le dernier Français" (Le Cherche-Midi, 2012) et de « L’art et la révolte » (2013), un spectacle inspiré de sa passion pour Albert Camus.





Philippe Wendling



 

Partagez cet article
  • Yahoo!
  • facebook
  • Google
  • Wikio
  • Viadeo
  • Twitter

PUB

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Facebook