StrasTV.com, le web média au coeur des Strasbourgeois
Retrouvez nous sur  

Ad Words




StrasTV • Magazine

Saint Nicolas le patron dans l'Est de la France

Par Noémie Gress Leclercq

En ce 6 décembre, comme chaque année, aucun alsacien n’a pu passer à côté de la traditionnelle Saint Nicolas. Ce jour peut paraitre comme un avant-goût du réveillon de Noël pour certains. Etant alsacienne d’adoption depuis deux ans  (je viens de la Moselle ennemie voisine) j’ai pu remarquer déjà des différences entre la Saint Nicolas à Metz et la Saint Nicolas à Strasbourg.C’est en découvrant le 6 décembre 2011 le Männele (ou le Mannala dans le Haut-Rhin), que j’ai commencé à me dire qu’il y avait des disparités entre les départements d’Alsace et celui de la Moselle pour la Saint Nicolas, qui pourtant aurait les mêmes origines. Plus jeune j’ai pu en ce jour particulier déguster de nombreux pains d’épices mais en aucun cas cette brioche appelée Männele (attention je n’ai pas dit que ça n’existait pas en Moselle mais je n’en ai jamais mangé)


 
Je me suis donc demandée si la Saint Nicolas était simplement fêtée dans le Nord-est de la France ?
 
Pour commencer, un petit rappel historique est le bienvenu. Saint-Nicolas est représenté vêtu de l'habit ecclésiastique, de la mitre et de la crosse, c'est parce qu'avant de devenir le protecteur des enfants, il fut Saint Nicolas de Myre, évêque d’Asie Mineure au IVème  siècle.
De nombreuses légendes lui sont associées. L’une d’elles raconte notamment, que Saint-Nicolas ressuscita trois petits enfants qui avaient été tués et découpés en morceaux puis mis au saloir par un boucher cruel.

En Alsace, Saint-Nicolas est là pour offrir aux enfants des friandises et des cadeaux (normalement un simple pain d'épices et une orange). Pour cette mission, il est accompagné par son âne et par le Hans Trapp (l’équivalent du Père Fouettard pour la Lorraine), chargé de punir ceux qui n'ont pas été sages. La tradition voudrait que chaque 5 décembre au soir, avant que les enfants rejoignent leur lit douillet, ils déposent devant leur maison leurs petits souliers, afin que Saint-Nicolas y dépose des cadeaux. Ils placent un verre de vin chaud ou de lait en guise d’offrandes et du sucre et des carottes pour son âne (tradition qui peut rappeler celle du  Père Noël).
Cependant, cette pratique n’est plus au goût du jour dans nos départements du Nord-est. Mais ce n’est pas pour autant que la Saint Nicolas est oubliée. Elle revêt un autre aspect. Cette année encore, il rendra visite aux enfants du 6 au 8 décembre dans plusieurs villes et villages d’Alsace et Lorraine.


 
Pour la Lorraine cette fête prend une ampleur encore différente puisque Saint-Nicolas est le patron de la Région. Le Saint Patron est aimé, raconté, fêté à l’envie dans les foyers lorrains depuis le Moyen Âge. En Lorraine, des dizaines de rues portent son nom. Ici, c’est un honneur de s’appeler Nicolas. Là encore, le Saint-Nicolas durant cette période ne vient plus visiter chaque demeure mais de grandes festivités y sont organisées. En effet, chaque dimanche suivant la Saint Nicolas de beaux et somptueux défilés sont proposés dans les plus grandes villes de la région comme c’est le cas à Nancy, Metz ou encore Epinal.


 
En France,  c’est exclusivement dans ces deux régions que la tradition de la Saint Nicolas est la plus respectée. Nous pouvons cependant observer qu’en Franche-Comté le Saint-Nicolas visite aussi les enfants qui ont été sages et que des brioches semblables aux Mannalas sont confectionnées mais appelées « Jean-Bonhomme »
 
 
Et qu’en est-il pour les autres pays d’Europe ?
 
La Saint Nicolas existe pour ainsi dire dans une grande majorité de l’Europe. Nos amis d’Outre Rhin la célèbre avec le « Nikolaus », accompagné par le « Knecht Ruprecht » (qui serait le valet du Saint-Nicolas). En Pologne, aussi le 6 décembre les écoliers fêtent la Saint Nicolas mais de façon moins poussée. C’est aussi le cas pour la Suisse et la Hongrie.
 
C’est en Europe de l’Ouest, plus particulièrement dans l’Union économique du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) que la fête de Saint-Nicolas est différente et légèrement plus importante. La tradition prend une toute autre allure et se rapproche beaucoup plus de celle des fêtes de Noël. Aux Pays-Bas, la fête appelée « Sinterklaas » est d’allure nationale. Sinterklaas porte une barbe blanche et distribue de véritables cadeaux aux enfants (ce qui n’est pas sans rappeler notre Père Noël). Pour certains Sinterklaas est bien plus présente que Noël.
 
La Saint Nicolas 2013 est presque terminée, j’espère que vous aurez dégusté vos Mannalas. Moi je file le dévorer.


Noémie Gress Leclercq

Images exclusives du Hans Trapp par STRASTV






Partagez cet article
  • Yahoo!
  • facebook
  • Google
  • Wikio
  • Viadeo
  • Twitter

PUB

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Facebook