StrasTV.com, le web média au coeur des Strasbourgeois
Retrouvez nous sur  

Ad Words




Strasbourg : une Grande Mosquée fidèle aux attentes des musulmans


Strasbourg : une Grande Mosquée fidèle aux attentes des musulmans

Vendredi, 13h : alors que la prière ne doit débuter que dans trente minutes, le parking du lieu de culte affiche déjà complet. Les fidèles s'empressent à l'entrée des salles d'ablutions. Presque un an après son inauguration, la Grande Mosquée de Strasbourg ne désemplit pas les jours de prières rituelles et de fêtes, comme actuellement en période de ramadan. Son seuil d'accueil maximal, soit 1 500 personnes, est régulièrement atteint. "C'est pourtant l'une des plus grandes mosquée du pays", souligne un fidèle. "Avant les hommes étaient obligés de prier dans les sous-sols et les femmes de rester chez elles", se souvient une mère de famille venue avec ses enfants. La capitale européenne dispose désormais d'une mosquée "digne", se réjouit un jeune homme. Son aura et son dôme en cuivre attirent bien plus que les 25 000 à 35 000 membres de la communauté musulmane de l'agglomération strasbourgeoise. "On a déjà accueilli plus de 30 000 visiteurs, pour certains venus de toute la France", pointe Saïd Allah, le recteur de la mosquée.

Une construction retardée

Les vicissitudes entourant la création de la mosquée semblent désormais bien loin. L'édifice avait pourtant failli rester dans les cartons. Votée dès 1999 par le conseil municipal de la ville, sa construction n'avait débuté qu'en 2006 à la suite d'un conflit politique autour de son architecture et de son financement. Le chantier avait ensuite été retardé en 2008, en raison d'un différend entre ses promoteurs et un entrepreneur. Conséquence de ces couacs : le lieu a coûté près de 9 millions d'euros, soit le double du prix prévu à l'origine du projet. La Grande Mosquée avait finalement été inaugurée qu'en septembre 2012.

Un site culturel et un minaret toujours en projet

En raison notamment de l'augmentation des coûts de construction de la mosquée, la création d'une annexe culturelle n'a pas pu encore se faire. "Elle est toujours en projet", explique Saïd Allah, selon qui aucune date de sortie de terre n'a encore été fixée. Les responsables de la Grande Mosquée veulent d'abord régler la question de son financement. "Ils sont aussi en train d'étudier le projet avec leur architecte", précise Olivier Bitz, l'adjoint au maire (PS) chargé des cultes. Dixit l'élu, la ville les aidera en temps voulu pour bâtir ce lieu mais également un minaret conformément aux engagements du maire Roland Ries. Si ouvrir un site culturel, comprenant une bibliothèque, un salon de thé et des salles de conférence, semble urgent aux yeux de la communauté musulmane, pour Saïd Allah, ériger un "minaret n'est pas la priorité".

Philippe WENDLING
Partagez cette vidéo
  • Yahoo!
  • facebook
  • Google
  • Wikio
  • Viadeo
  • Twitter

PUB

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

Facebook